TRAITEMENT DE LA TRANSPIRATION EXCESSIVE PAR TOXINE BOTULIQUE

Vous cherchez une solution efficace et durable contre la transpiration excessive ? Vous avez essayé les déodorants et les anti-transpirants, mais votre transpiration vous gâche la vie au quotidien ?

La toxine botulique, traditionnellement utilisé dans le rajeunissement du visage, permet de remédier à ce problème d’hypersudation.

En une seule séance, pour la transpiration des aisselles, mais également des mains et des pieds, les injections de toxine botulique vous garantissent tranquillité pendant plusieurs mois.

COMPRENDRE L’HYPERSUDATION

Nous transpirons et cela est parfaitement normal. Il s’agit d’un mécanisme naturel de notre organisme qui s’autorégule pour garder la température de notre corps à 37 degrés.  C’est le cas lorsqu’il fait chaud, que l’on fait un effort physique ou sous le coup d’une émotion.

En revanche, lorsqu’on souffre d’hypersudation, cette transpiration se déclenche de façon totalement erratique, sans forcément un lien avec la chaleur ou l’effort, et en très grande quantité.

Ce phénomène, également appelé hyperhidrose, est très inconfortable et invalidant dans le quotidien, notamment dans les situations socio-professionnelles ou intimes. Elle est la source de véritables complexes et bien souvent d’un profond mal-être…qui ne fait qu’empirer la situation, car quand on stresse, on transpire !

En outre, trop transpirer peut entrainer des odeurs désagréables ou l’apparition de champignons (mycoses) ou de verrues sur la peau constamment humide.

POURQUOI EST-CE QUE JE TRANSPIRE TROP ?

Les causes sont multiples, et bien souvent liées à des variations ou des dérèglements hormonaux, ainsi qu’à la génétique : la transpiration excessive peut apparaitre à la ménopause, si l’on a des problèmes de thyroïde, mais également d’autres conditions médicales (diabète, infection). Le surpoids ou l’obésité ont tendance à aggraver le phénomène, tout comme une mauvaise hygiène de vie.

Chez le jeune, le climat hormonal peut entrainer des hypersudations qui vont s’amender avec l’âge, le traitement met alors un frein rapide à ce phénomène.

Dans la majorité des cas, la transpiration excessive est localisée et n’indique pas de problème de santé majeur, elle est dite “essentielle” ou sans véritable cause connue.

EST-CE QUE JE SOUFFRE D’HYPERHIDROSE ?

Si vous souffrez d’hypersudation, il y a peu de chance que vous n’en soyez pas sur(e). La transpiration excessive est telle qu’elle entrave le quotidien, survient sans raison apparente et qu’elle est bien plus abondante qu’une transpiration classique.

Si vous n’arrivez pas à tenir un stylo et qu’il s’échappe de vos doigts, que vos pieds glissent dans vos sandales et que cela vous empêche de marcher, et que votre chemise est détrempée sans raison…alors vous souffrez d’hyperhidrose.

L’hyperhidrose affecte généralement les aisselles, les mains et les pieds, mais également le visage, le dos, voir le cuir chevelu. On note généralement un épisode par semaine de sudation extrême.

Mais cette transpiration peut être plus ou moins importante selon les individus : certaines personnes ont très souvent les mains moites, transpirent davantage des pieds. On peut souffrir d’une légère hyperhydrose.

HYPERSUDATION : COMMENT LA LIMITER AU QUOTIDIEN ?

D’abord, cela passe par de bonnes habitudes vestimentaires : on évite les vêtements en matière synthétique ou trop serrés, on privilégie aussi des couleurs sur lesquelles la transpiration ne se verra pas. Mieux vaut toujours avoir une paire de chaussette de rechange et les choisir absorbantes. Enfin, laisser ses chaussures sécher est important : on alternera les paires et on préfèrera le cuir.

Ensuite, l’utilisation d’un produit antisudorifique, ou antitranspirant, permet de bloquer la transpiration. Certains sont vendus sous la forme de déodorant, d’autres sont spécialement conçus pour les mains et les pieds. Seule contrainte, le produit doit être appliqué tous les jours, le soir au coucher. Si l’on arrête, la transpiration excessive reviendra.

Une solution durable contre la transpiration excessive : les injections de toxine botulique.

LA TOXINE BOTULIQUE : TRAITEMENT DURABLE CONTRE LA TRANSPIRATION EXCESSIVE

Les injections de toxine botulique sont traditionnellement utilisées pour lisser les rides d’expression du haut du visage, en relaxant et en paralysant légèrement l’action des muscles responsables des contractions musculaires et donc des rides.

Lorsqu’il est injecté précisément au niveau des glandes sudoripares (ou glandes sudorale) qui sont les organes qui sécrètent la sueur, il va bloquer temporairement leur suractivité pendant plusieurs mois. Concrètement, il ne bloque pas les glandes, mais paralyse le message qui permet à la glande de libérer la sudation.

Puis-je réaliser des injections de toxine botulique contre la transpiration même si je ne souffre pas d’hyperhidrose ?

Bien sûr ! Dans une région comme les Antilles où il fait toujours très chaud et humide, pas besoin de souffrir d’hypersudation pour beaucoup transpirer. Ainsi des injections de toxine botulique au niveau des aisselles – ou autre – sont un moyen efficace pour réduire la transpiration de façon durable lorsqu’on vit sous un climat tropical !

Comment se déroule une injection de toxine botulique contre la transpiration ?

Après avoir soigneusement nettoyé et désinfecté la zone, le Dr HAVET va réaliser plusieurs micro injections. Pour les aisselles par exemple, il s’agit d’une quinzaine d’injections de chaque côté, sous forme d’un nappage, tous les 1 à 2 centimètres environs. Pour les mains, on peut aller jusqu’à 40 micro injections.

Vous pouvez reprendre vos activités absolument normalement. Il n’y a pas de suites particulières. Il faudra veiller à éviter sauna et hammam, et la pratique d’une activité sportive intense.

Est-ce qu’une séance d’injection de toxine botulique dans les aisselles fait mal ?

Les injections de toxine botulique sont réalisées par le Dr HAVET à l’aide d’une aiguille extrêmement fine et sont relativement superficielles, ce qui rend la procédure peu douloureuse. Elle peut être un peu inconfortable, notamment lorsqu’on injecte la voute plantaire ou les paumes des mains. Une crème anesthésiante peut être appliquée en amont, pour plus de confort.

Combien de temps vont durer les résultats ?

L’effet n’est pas immédiat, il se fait sentir quelques jours après les injections de toxine botulique. La durée des effets d’une séance d’injection de toxine botulique contre la transpiration excessive est de plusieurs mois. Avec une injection de 50 unités de toxine botulique sous chaque dessous de bras, il a été constaté une diminution d’au moins 90% de la transpiration, pendant 9 mois.